ACTIVITÉS

 

QUELQUES ŒUVRES SOUTENUES PAR L’ÉGLISE

L’une des missions du diaconat est de s’occuper des situations de détresses et d’injustices. Lors des collectes organisées à l’issue de chaque culte dominical, ou par des dons à diverses occasions, et notamment par les offrandes récoltées lors des bénédictions de mariage, les membres de notre Église soutiennent activement des œuvres choisies par le diaconat en fonction de divers critères tels que la qualité des services offerts par l’œuvre, sa bonne gouvernance et sa saine gestion, son lien avec le protestantisme, mais aussi en fonction d’une relation/connaissance personnelle d’un-e membre du diaconat. Cette liste n’est donc pas le fruit du hasard, elle n’est pas intangible non plus. Un contact suivi est assuré par une personne du diaconat pour chaque œuvre que nous soutenons.

Aidez les œuvres soutenues par le Diaconat.
Faites un don en le versant au compte
363 – 0744524 – 89

IBAN : BE45 3630 7445 2489 – SWIFT BBRU BE BB

ACAT

L’action des chrétiens pour l’abolition de la torture a été créée en 1974 grâce à l’initiative de deux femmes membres de l’Église Réformée de France : Édith du Tertre et Hélène Engel. L’ACAT a pour mission de combattre la torture, abolir la peine de mort et protéger, soutenir et accompagner les victimes. Les personnes membres de l’ACAT œuvrent quotidiennement par l’envoi de lettres, le lobbying auprès d’institutions, la sensibilisation des autorités religieuses, l’éducation aux droits de l’homme, la mobilisation des opinions publics et la sensibilisation des jeunes en milieu scolaire. La spécificité de l’ACAT réside dans sa dimension œcuménique, présente dès l’origine et inscrite dans ses statuts, et le recours à la prière qui est au cœur de son action.

http://www.acat-belgique-francophone.be/

 

 Le Centre Social Protestant (CSP)

Agissant seul, en collaboration avec les Églises et/ou en partenariat avec d’autres services, Le “Centre Social Protestant”, fondé en 1957, travaille dans l’esprit de l’Évangile et s’efforce de traduire en actes l’amour du Christ. Il constitue une réponse des Églises aux besoins des marginalisés et des exclus. Le Centre Social Protestant a pour objectif le soutien et l’aide sous toutes les formes à tous les usagers sans distinction d’ordre politique, culturel, racial, philosophique, religieux ou d’orientation sexuelle.

Le service est ouvert à toute personne qui cherche à résoudre ses difficultés, qu’elles soient relationnelles, administratives ou matérielles.

Il tente d’apporter une réponse aux problèmes de statut, de séjour, de logement, de travail, de revenu, de solitude…

Le service propose un accompagnement et une guidance sociale, entreprend différentes démarches de type administratif ou juridique; réoriente si nécessaire vers d’autres organismes plus spécialisés. L’aide apportée se fait sous forme d’une aide individuelle, d’une action collective, d’une action sociale communautaire.

Au-delà de l’approche des problèmes individuels, le Centre Social Protestant doit évaluer et dénoncer les injustices qui sont à l’origine de ces problèmes. Il s’efforce de sensibiliser les Églises, par l’intermédiaire des délégués, aux problèmes rencontrés et leur propose de participer à des actions. Il est également actif au sein de différentes coordinations pour la défense des droits des personnes.

http://www.csp-psc.be/

 

Le foyer Lilla Monod,

originairement « Le Refuge » a été fondé fin du XIXème siècle par une association de dames protestantes. Destiné au départ à l’accueil de 30 jeunes femmes, sa population a évolué au cours du temps en nombre, en âge et dans ses problématiques. Aujourd’hui le foyer est spécialisé dans l’accueil d’adolescentes confrontées à des ruptures multiples (familiales, scolaires, sociales). Le but est de les relier à leur environnement pour les amener à l’autonomie, la maturité et l’épanouissement personnel.


Les infirmiers de rue

L’association, qui travaille à la réinsertion des personnes sans-abri grâce à l’hygiène et à la valorisation des ressources personnelles, a démarré le 8 janvier 2006, après un an et demi d’étude de terrain. Les infirmières Emilie Meessen et Sara Janssens ont réalisé que malgré le grand nombre d’associations médico-sociales existantes à Bruxelles, il y avait toujours beaucoup de personnes sans-abri. Elles ont fait le constat que l’hygiène et la santé posaient des problèmes importants pour les personnes vivant dans la rue et avaient la conviction qu’il était possible de changer cela. Depuis lors, l’ASBL a grandi et différents projets se sont développés.

Les infirmiers de rue vont à la rencontre des patients là où ils sont, directement et gratuitement. Par les soins, ils et elles gagnent la confiance des personnes sans abri et les motivent à prendre soin de leur hygiène et de leur santé en les accompagnant dans les structures de soins adaptées, en les écoutant activement et en les conseillant. L’association joue également le rôle d’intermédiaire et de facilitateur entre les personnes en grande précarité et les professionnels de la santé et de l’aide sociale.

Le suivi est assuré jusqu’à la réinsertion du patient dans un logement où il bénéficiera du soutien des professionnels et bénévoles d’IDR de manière régulière mais espacée ainsi que du réseau des associations solidaires. Ceci tend à éviter la rechute du patient et son retour à la rue.

http://www.infirmiersderue.org/

 

La Maison de la mère et de l’enfant

La Maison de la Mère et de l’Enfant accueille les femmes enceintes ou accompagnées d’enfants de toutes conditions (mineures enceintes placées par le Tribunal de la jeunesse ou le Service de l’aide à la jeunesse ; femmes majeures éprouvant de grosses difficultés conjugales ; mères célibataires ou femmes expulsées de leur domicile par des propriétaires abusifs ou à cause de difficultés financières). La Maison de la mère et de l’enfant fournit une aide psychologique, une assistance juridique, un suivi médical et encourage et soutient les mères dans leur recherche d’emploi.

http://www.adsmme.org/

 

SIRÉAS

Héritière du Service Social des Étrangers créé par les églises protestantes belges dans les années 1970, cette ASBL a pour objectif l’aide sous toutes ses formes à toute personne et en particulier aux immigré-e-s et réfugié-e-s, sans distinction de race ou d’opinion philosophique, politique ou religieuse.

Au fil des années, les activités et les services se sont développés en s’adaptant à l’évolution des problèmes sociaux, culturels et d’insertion professionnelle en Belgique et des situations socio-politiques en Europe et dans le monde.

Elle est ainsi reconnue comme organisme de formation professionnelle, avec en 1978, l’ouverture du Centre des Etangs Noirs, qui offre des formations en mécanique, électricité, menuiserie, bâtiment et plomberie, en 1988 l’ouverture d’un centre de formation en secrétariat, et en 1992 un centre de formation en Horeca, avec une capacité d’accueil de 16 stagiaires. (n’hésitez pas à faire appel à leur service traiteur !)

Le siège de cette ASBL se situe dans les anciens locaux de l’ÉPUB, rue du champ de Mars à Ixelles.

www.sireas.be

 

Solidarité protestante

ONG de développement agissant dans 5 pays (RD Congo, Rwanda, Burundi, Burkina Faso et Guinée).

L’action de Solidarité Protestante vise principalement les personnes et les communautés exposées au VIH/SIDA et aux violences sexuelles.

Avec ses partenaires présents dans 5 pays d’Afrique, Solidarité Protestante appuie les acteurs locaux de ces communautés pour :

  • accompagner les personnes fragilisées en offrant des soins de santé de qualité, une aide à la réinsertion socio-économique et un appui psycho-social ;
  • favoriser une meilleure prise en compte des risques par la prévention de l’infection au VIH/SIDA et la sensibilisation aux violences sexuelles ;
  • promouvoir l’intégration et la protection des personnes vulnérables au sein de leur communauté.

Ces actions sont guidées par les valeurs chrétiennes de fraternité et d’égalité, et engagées avec un profond respect des êtres humains, quelle que soit leur culture, leur origine ou leur confession. Le partenariat avec les pays du Sud est construit dans le souci de l’échange et dans le respect des priorités de chacun.

www.solidariteprotestante.be/

 

Dyadis

Cette association éduque des chiens d’aide qu’elle offre à des personnes handicapées en chaise roulante, pour améliorer leur qualité de vie, les rendre plus autonomes et
leur apporter la présence affectueuse d’un fidèle compagnon.

http://www.dyadis.org/

 

Share