BLOG DE PICORAGE SPIRITUEL

Apaisement et unité

« Pourquoi êtes-vous peureux ? N’avez-vous pas encore de foi ? »
Pour trouver le contexte de ces paroles de Jésus qui s’adresse à ses disciples alors qu’ils sont au cœur d’une tempête on peut lire l’évangile de Marc au chapitre 4 les versets 35-41.

Étrange traversée. Curieux chemin que celui de suivre Jésus.
Chemin de confiance accordée, chemin donc difficile à déployer.
Qui est-il donc, celui-ci, que même le vent et la mer lui obéissent ?
Qui est-il ?
Dans mes endormissements et dans mes craintes
Qui est-il ?
Au creux de mes journées lumineuses ou tempétueuses,
Sera-t-il celui par qui je me laisse apaiser?
Car la foi porte un autre nom : la confiance.
Confiance en ce Dieu qui vient à nous sans s’imposer,
Confiance malgré Sa discrétion qui ressemble parfois à l’absence,
Confiance… car Il pose sur nous sa bénédiction et nous revêt d’une dignité inaliénable

Et parfois, la tempête, ce ne sont pas les évènements extérieurs qui nous malmènent mais bien le chaos intérieur qui nous bouleverse profondément…
A l’image de cet homme qui erre nu dans les cimetières, banni par la société tant son comportement étrange dérange.
On peut lire le récit de sa rencontre avec Jésus dans l’évangile de Marc au chapitre 5, les versets 1-10
Jésus arrive au pays des Gérésaniens. « Guérazza » signifie « être coupé, retranché ». Guérazza, un lieu d’aridité, un lieu clos, coupé des autres et de Dieu.
Un homme est « possédé ». Il lui est impossible de trouver son identité. C’est là sa souffrance. Il s’appelle « Légion » parce qu’il est beaucoup. Un homme conscient du chaos en lui, des ruptures qui l’habitent. Il est divisé contre lui-même et cette maladie l’entraîne, spirituellement, vers la mort.

Étrange rencontre que celle de cet homme et de Jésus.
Qui est Jésus ?
Celui qui se moque bien des frontières sociales ou religieuses.
Celui qui, face à la souffrance qui se transforme parfois en rage tant elle est intense, demeure sur place et y fait face.
Voir la souffrance et écouter la souffrance…
Savons-nous soutenir la vue du visage concret d’une personne qui souffre ?

Qui est Jésus ?
Celui qui pratique la compassion.
Cette expérience qui nous fait sentir ou souffrir avec l’autre et non à sa place.
Cette expérience qui nous oblige à regarder en face et vivre parfois notre propre impuissance vis-à-vis de la souffrance.
Comment faire en sorte que la compassion ne soit pas étouffée par l’indifférence, le refoulement, l’habitude ou la peur ?
Qui est Jésus ?
Celui qui continue de voir derrière la souffrance et l’enfermement intérieur … la PERSONNE, créé à l’image de Dieu.
Celui qui guérit, non de manière magique, mais par « l’art et le labeur de la rencontre et du dialogue » comme le dit si bien Luciano Manicardi.

Derrière la souffrance, au-delà de la souffrance, il y a toujours une personne. Ne réduisons pas l’autre à sa souffrance, n’en faisons pas un « objet » de soin. A travers l’accueil, l’écoute, la compassion c’est la reconnaissance de l’autre en tant que personne libre, digne et aimée de Dieu qui se joue.

Pasteure Laurence Flachon

Share